Maroc

Voyage Initiatique :

Oasis et Désert du sud Marocain

 

Accompagné par les Frères & Sœurs de lumière des Pléiades et de Sirius

Sur la route des anciennes caravanes, nous partirons, pélerins solaires en Terre de Cristal, témoins émerveillés de la beauté et de l’éternité… 

Veillée par les kasbahs traditionnelles, l’Oasis de Skoura nous accueille, un temps, à l’ombre des palmiers et des édifices de terre sèche aux couleurs rosées.

Foisonnement de vie, de trésors simples où, dans le rayonnement de l’Atlas, nous agrandissons la Présence, pour que la lumière descende, joyeuse, jusque dans nos corps et en illumine le tissu fin et délicat.

Quelques jours pour commencer à sortir du temps, celui de l’habituel, et retrouver le pas qui respire, se relie, découvre, s’enchante de presque rien. 

Là, nous nous rapprochons de nous-même, de notre Unité, en entrant dans la grotte de notre cœur pour contempler ce qu’était notre visage avant de naître.

Mais le désert appelle…, sanctuaire, source cachée d’abondance, père et mère spirituels. Là-bas, plus loin, au-delà de la Vallée des Roses, où nous souhaiterions presque rester, au-delà des Gorges du Dadès et leur défilé sauvage, ultime frontière minérale avant les grands espaces des dunes. Nous entrons et nous éprouvons la Grâce…

Là se dressent les tentes berbères construites dans la pure tradition des campements nomades. Là nous attend la rencontre au cœur de nous-même, au cœur d’un monde, dans le flamboiement des musiques et des ors solaires. Là nous attend la communion avec tout ce qui est.

Nous retrouvons le silence, le paysage pur, la musique intérieure. Nous retrouvons le pas sûr, apaisé, la joie profonde, ineffable, d’être en vie, simplement.

Le désert est le gardien de la Communion et, tels les nomades aux gestes pleins, ancestraux, nous redevenons les gardiens du lien d’Amour avec la Création. 

Force de la présence et humilité créent alors une trame nécessaire au Monde pour le maintenir en équilibre.

Nous marchons dans l’erg lumineux, dans les dunes de sable, ou au pas régulier des dromadaires, et nous nous enfonçons encore plus loin, mêlant nos pas aux traces immémoriales, ouvrant notre cœur aux mandalas de lumière déposés là…

Nous respirons les Roses d’Or et de Pourpre, et les géométries sacrées nous montrent comment transférer l’énergie vivante d’un univers à l’autre. Elles chantent pour nous, à travers les harmoniques divines, le donner et recevoir, bénir et être béni, être et devenir.

Comme un retour à la Maison Natale, en osmose avec les vortex cristallins et le cœur de la Terre, l’amour pour nous-même et pour chacun n’est plus alors à conquérir ; il se déploie en miel céleste, en nectar, et nous devenons rayonnants.

Dans ce contact intime et vibratoire avec l’Arche d’Alliance qui scintille dans les particules de l’air, qui appelle, nous sommes invités, accompagnés, pour créer la Nouvelle Alliance avec notre propre incarnation, et ensemencer le jardin d’Eden de notre vie.

Pour revenir enfin transfigurés, comblés, nourris de tant de force que nous sèmerons à notre tour des envolées de joie, de mots, de rêves, d’amour simple et vivant…

Les commentaires sont clos.